Kinshasa : Lukusa 55, GOMBE/ Kinshasa
+243 811982266

Célébration des 16 jours d’activisme contre les violences faites aux femmes

Les 16 jours d’activisme pour mettre fin à la violence faite aux femmes sont une campagne internationale qui se tient chaque année et vise à prévenir et éliminer les violences liées au genre. Elle débute le 25 novembre, Journée Internationale pour l’élimination des violences à l’égard des femmes et s’achève le 10 décembre, Journée des Droits de l’Homme, indiquant que la violence contre les femmes constitue la violation des droits de l’homme la plus répandue dans le monde.

En 2021, sous le thème mondial « Orangez le monde : Mettre fin dès maintenant aux violences faites à la femme. »

La solidarité féminine pour la paix et le développement intégral (SOFEPADI), s’est engagée dans cette campagne à travers une série d’initiatives et d’actions de sensibilisation auprès du public afin d’interpeller sur le sujet de la violence faite aux femmes, dont le thème national 2021 s’intitule « je me lève, et je m’engage aujourd’hui contre les violences faites aux femmes et filles. »

Cette 31ème édition a débuté par le lancement officiel dans différentes villes en RDC et s’est prolongée pendant 16 jours à travers toute une série d’activités. Retour en images.

Lancement officiel de la campagne des 16 jours d’activisme à l’occasion de la journée pour l’élimination de la violence à l’égard des femmes et filles le 25 Décembre 2021. A Bunia, Beni, Goma et Kinshasa où nous sommes basés, nous avons participé activement aux côtés du gouvernement congolais, des agences des Nations Unies, des ONG internationales, nationales et locales.

En collaboration avec INTERSOS et des acteurs de la coordination du sous cluster VBG Ituri, nous avons organisé une marche avec des messages clés de lutte contre les violences faites aux femmes et filles. Elle a commencé à la tribune de la ville de Bunia et s’est achevée au bureau de la Sofepadi Bunia avec un rafraichissement.

Nous sommes partis le 30 Novembre 2021, à la rencontre des femmes gestantes lors de la Consultation Post-Natale à Butembo et Beni. Au total 100 Femmes ont été sensibilisées sur la prévention des risques des violences basées sur le genre pendant la période prénatale, les 6 principes de base d’EAS et la vulgarisation de la ligne verte 495555.

Sensibilisation de 28 leaders communautaires à Butembo et Musienene sur la PSEA, le circuit de référencement et l’importance de la prise en charge médicale avant 72heures dans l’objectif de vulgariser le circuit de référencement  des cas des VBG vers les structures de prise en charge.

Atelier de Renforcement des capacités des femmes  journalistes  des radios et télévisions sur le “Rôle des médias dans la prévention des Violences Basées sur Genre, la Protection contre les actes d’exploitation et d’abus sexuels (PSEA) ainsi que la promotion des droits de la femme. L’objectif était d’outiller 40 femmes journalistes dont 20 à Beni et 20 autres à Butembo sur leurs rôles et responsabilités dans la prévention contre les VBG, Harcèlement sexuels, Exploitation et abus sexuel.

Quatre-vingt-quatre militaires ont été sensibilisés sur les droits de l’homme par la SOFEPADI à Beni avec l’appui financier de Novo fondation.

Au total six groupes de discussion de 40 hommes et 100 femmes sinistrés de l’éruption du volcan nyiragongo, 125 séances de sensibilisation de masse et deux réunions stratégiques avec les leaders communautaires sur les mesures des risques des VBG et EAS dans les Aires de santé de Kibati, Katoyi, Kiziba, Kanyaruchinya, et de l’hôpital général de Kibumba ont été organisés par la SOFEPADI avec l’appui financier du fonds humanitaire RDC.

Des acteurs impliqués dans la prévention et la réponse aux VBG, issus des ONGs et services étatiques ont été renforcés en capacité sur le plaidoyer par la Sofepadi avec l’appui financier du Fond des Nations Unies pour la Population à Kinshasa.

La connaissance de ses droits permet d’en jouir pleinement. Nous sommes partis à la rencontre des femmes et filles à Beni, dans des églises, des écoles, des marchés… Les discussions tournaient autour des violences basées sur le genre ainsi que les abus et exploitations sexuels

La connaissance de ses droits permet d’en jouir pleinement. Nous sommes partis à la rencontre des femmes et filles à Beni, dans des églises, des écoles, des marchés… Les discussions tournaient autour des violences basées sur le genre ainsi que les abus et exploitations sexuels.

C’est par une conférence sur twitter space que nous avons clôturé la campagne des 16 jours d’activisme. Elle a connu l’intervention  de Madame Julienne Lusenge, Présidente du conseil d’Administration de la Sofepadi, Madame Anita Akumia, Coordinatrice nationale du sous cluster VBG/RDC(UNFPA), Monsieur Jean Claude Mulunda, Directeur Pays IPAS(RDC) et la Modération de Madame Sandrine Lusamba, Coordinatrice de la Sofepadi. L’objectif était de mettre en lumière le rôle des survivant(e)s, activistes, et défenseurs des droits des femmes dans l’élimination de la violence à l’égard des femmes et des filles congolaises.

ENGLISH »