188 Avenue Colonel Ebeya, Commune de la GOMBE/ Kinshasa Tél. : +243 810337354, +243 81 198 22 66, +243971413671

Communiqué de presse

Chers amis de la presse,

Nous voici par le présent communiqué venir pour vous présenter le travail qu’à réaliser la Solidarité Féminine pour la Paix et le Développement Intégral au cours de l’année 2022.

Dans les lignes suivantes, vous retrouverez les données statistiques pouvant vous aider à comprendre notre travail sur le terrain et le bénéfice que nous apportons au sein de la communauté.

Notre appui holistique a permis d’accompagner plus de 2 186 survivantes de violences sexuelles au plan médical, et plus de 7 229 survivants des VBG guéris psychologiquement après avoir bénéficié des conseils et soins de nos services.

Grace à notre appui juridique et judiciaire, plus de 65 jugements et 10 arrêts de la cour ont été rendus en faveur des survivantes ayant sollicité ce service au sein de nos cliniques juridiques.

Dans le but d’assurer l’auto prise en charge des survivantes nous avons eu à réinsérer plus de 439 survivantes et vulnérables économiquement en leur apportant assistance en AGR et renforcer leur autonomisation pour qu’elles soient en mesure de se prendre en charge.

Plus de 227 filles et garçons survivant/es et victimes des conflits armés ont bénéficié de la réinsertion scolaire alors qu’ils/elles avaient déjà perdu espoir de reprendre le chemin de l’école.

Notre appui au gouvernement a été renforcé à travers l’implication des autorités à tous les niveaux ce qui a favorisé réussite de nos interventions.

Plusieurs actions de plaidoyer ont été menées au niveau local, national et international en vue d’assurer une meilleure protection des droits spécifiques des femmes, le cas échéant, les travaux menés avec les députés nationaux sur la proposition de la loi sur les violences basées sur le genre en RDC. Cette action collaborative avec le Bureau de la conseillère spéciale du Chef de l’Etat en matière de la jeunesse et lutte contre les violences sexuelles, la commission parlementaire des droits humains et quelques structures féminines a été une réussite innovante au cours de l’année 2022.  

Au sein notre clinique gynéco obstétrique « Karibuni Wa Maman » de Bunia en province de l’Ituri, nous avons réussi à intégrer le service complet (les soins préventifs et curatifs), disponible, sûr, répondant aux besoins de la population bénéficiaire. Plus de 7 439 personnes ont bénéficié des soins curatif et préventif avec une intervention de ressources humaines polyvalentes pour une action efficace (médecin, infirmier, sage-femme, laborantin…)

De nos actions, plusieurs couples ont compris l’importance du suivi médical et de la planification familiale. Ceci a permis à ce que les communautés intègrent l’aspect de planning familiale dans leur mode de vie au quotidien. Plusieurs adhésions aux soins curatifs et préventifs (CPN, CPON et CPS) ont été remarquables.

Pour renforcer notre accompagnement au sein des structures sanitaires que nous appuyons, nous avons renforcé les capacités des 145 prestataires des soins sur la gestion clinique des cas de viol, 450 agents psycho-sociaux des structures appuyées sur l’accompagnement psycho-social des cas de viol et 150 acteurs judiciaires sur l’écoute, la collecte des preuves et l’instruction des dossiers judiciaires des survivantes des violences basées sur le genre au Nord-Kivu, Ituri et TSHOPO.

Nous avons obtenu l’engagement des 145 leaders communautaires à être des modèles pour la transformation des normes rétrogrades à travers nos actions sur la masculinité positive.

Pour mieux assurer l’accompagnement des survivantes et assurer leur suivi sécurisé, nous avons aménagé et/ou réhabilité 13 espaces sûrs et 14 points d’écoute à travers nos interventions.

Nos actions de prévention sur les Violences basées sur le genre, les Exploitations et Abus Sexuels ainsi que la cohabitation pacifique ont atteint 521 222 personnes à travers différentes radios locales et des activités des sensibilisations au sein des communautaires.

Pour améliorer la sécurité alimentaire des bénéficiaires plus des 500 agriculteurs ont multiplié leurs revenus grâce à leur participation aux associations agricoles et AVEC (Association villageoise d’épargne et de crédit) que nous appuyons au Nord-Kivu et en Ituri.

Dans le but de rendre les jeunes à risque résilient face aux crises, nous avons orienté 134 garçons et filles vers des centres de formation socio- professionnelle en vue de l’apprentissage des métiers selon leurs choix après avoir suivi des cours intenses sur le youth ready et l’entreprenariat social.

Quant au processus de cohabitation pacifique, la SOFEPADI a accompagné les communautés dans la résolution des conflits à travers les dialogues démocratiques, les médiations et les actions de plaidoyer auprès des décideurs locaux. Au total, 5 groupes de dialogues communautaires ont été mis en place, réunissant des acteurs majeurs de la cohésion sociale dans les villes de Beni et Bunia, les localités de Mavivi, Katoto et la commune rurale de Mangina. Des conflits fonciers aux conflits intercommunautaires passant par les conflits de pouvoir coutumier, les communautés ont été engagées à trouver à la base des solutions et à pérenniser les initiatives de cohabitation pacifique.

Six dialogues communautaires ont eu lieu dont le plus emblématique a tourné autour du conflit de reconnaissance de l’autorité coutumière du Chef de village de Bashu Bapakombe par le Chef de Groupement des BATANGI-MBAU, conflit datant de plus de 10 ans. Sous la facilitation de la SOFEPADI, ces deux chefs ont été rapprochés et un dialogue communautaire tenu en vue de mettre terme à ce conflit qui venait beaucoup durer. Au terme de celui-ci, un acte de conciliation a été signé entre les deux parties devant les autorités du Territoire et ville de Beni, les dignitaires coutumiers ainsi qu’un procès-verbal de reconnaissance du chef BAPAKOMBE par la famille régnante a été acté et adressé au chef de Secteur qui, à son tour, a amorcé les démarches de l’arrêté provincial de reconnaissance du chef BAPAKOMBE.

Plusieurs autres sujets notamment relatifs à la sécurité, le renforcement de la relation civilo-militaire, l’implication des jeunes et des femmes au processus de cohésion sociale ont fait l’objet des dialogues démocratiques et plaidoyers au Nord-Kivu et en Ituri.

Tout en vous souhaitant une bonne exploitation du présent communiqué, nous vous transmettons, chers amis de la presse nos vœux les meilleurs et nous remercions aussi ceux et celles d’entre vous, qui se sont intéressés pendant l’année 2022 à notre travail. Nous vous encourageons à faire de même, si pas à s’intéresser au grand travail que nous effectuons au profit de plusieurs en République Démocratique du Congo.

Pour plus d’info, veuillez contacter notre cellule de communication via communication@sofepadirdc.org

LOGO