Kinshasa : Lukusa 55, GOMBE/ Kinshasa
+243 811982266

Creation du Centre Medical

Solidarite Feminie Pour la Paix et le Developpement Integral

Centre Karibuni Wamama

La SOFEPADI, à travers le centre KARIBUNI WA MAMA, s’est assigné les objectifs suivants :

  • Assurer la prise en charge holistique des victimes des violences sexuelles, violences basées sur le genre et la prise en charge des autres pathologies.
  • Promouvoir la santé de la femme et de la famille.

Les activités menées par SOFEPADI ont un impact  sur la vie  sociale des bénéficiaires. SOFEPADI contribue à transformer le statut des  victimes ou survivantes en actrices de changement pour le développement de leurs propres communautés par la prise en charge globale qui leurs sont offertes.

Situé à Bunia sur l’Avenue de l’Aéroport quartier Bankoko en ITURI. 

Octobre 2010: le centre se met à fonctionner avec une autorisation provisoire. L’autorisation Permanente sera obtenue en 2012.  Le centre combine les activités antérieures de MSF (prise en charge médicale) avec les services de SOFEPADI (socio-économiques et légaux).  Premier et unique centre de santé spécialisé dans la prise en charge (PEC) des SVS en ITURI.k

Karibuni wa mama est régulièrement enregistré au Ministère Nationale de la Santé sous l’Autorisation portant ouverture d’Etablissement sanitaire n° DS125/22/022 du 02 Mars 2012. 

Depuis Octobre 2010, SOFEPADI a héritée de MSF/Suisse, un centre médical pour la promotion de la santé maternelle appelée « Karibuni wa mama » (bienvenues les mamans). Ce centre a été équipé en matériel médical, médicament, personnel médical par MSF/Suisse qui a accompagné SOFEPADI pendant 3 ans soit jusque Décembre 2013.

MSF-CH choisit l’ONG SOFEPADI en prenant en compte les critères suivants:

Sa connaissance de leurs activités et les projets réalisés par SOFEPADI   Son expérience dans le domaine et leur approche holistique   Son efficience et, la transparence et l’efficacité de leur management financier.

Activités Médicales 2019

Le centre KARIBUNI WA MAMA a reçu  7335 patients en consultation cette année 2019.

Ces malades sont repartis comme suit : 4790 nouveaux cas et  2545 suivis  ou anciens.

Tous venus des services ci-dessous :

  1. les violences sexuelles : 744 nouveaux cas et 892
  2. les infections sexuellement transmissibles : 1756 nouveaux cas et 835 suivis
  3. le planning familial : 233 nouveaux cas et 406 suivis
  4. Les autres pathologies : 640 nouveaux cas et 137 suivis
  5. Le PVV : 31 nouveaux cas et 137 anciens cas.
  6. Le CDV : 1386 nouveaux cas 138 et anciens cas.

Activités Médicales du Mois de Juillet en Octobre 2019

Juillet

100% de victime de violence sexuel est de sexe féminin.

 NB parmi les 98 survivantes et 1cas d’autre forme; il y a 58 survivantes déplacées dont 22 femmes  avec grossesse. Notons que toutes ces grossesses ne sont pas liées au viol Parmi ces 22 femmes avec grossesses 7 sont des grossesses issues de viol.

Aout

96 % de victime de violence sexuel est de sexe féminin et 4 de sexe masculin.

NB parmi les 96 SVS ; il y a 55 SVS déplacées soignées. Notons que nous avons eu à consulté 4 SVS avec des grossesses issus de viol.

Septembre

Parmi les 69 SVS ; il ya  29 SVS déplacées soignées dont 6 mineurs, 1 de 9ans, 2 de 14 ans et 3 de 16 ans. Notons que nous avons eu à consulté 6 SVS avec des grossesses issus de viol. Parmi, le 6 SVS avec grossesse issues du viol, comme particularité, il ya une fille âgée de 16 ans et demi avec une grossesse de plus ou moins 28 semaines d’aménorrhée, malheureusement avec un statut sérologique positif qui vit au camp des déplacés HGR avec sa mère.

Octobre

112 personnes consultées au service des violences sexuelles. Parmi les 112 personne 2 hommes ont été soignés pour traitement couples car ces hommes après que leur femmes ont subis le viol ces hommes ont fait le rapport sexuel non protégé avec leurs femmes, pour la protection du couple nous soignons directement la femme et son mari, d’où traitement couple.97 % de victime de violence sexuel est de sexe féminin et 3%de sexe masculin.

Parmi les 112 SVS ; il y a 77 SVS déplacées soignées dont une mineure

Tableau récapitulatif 

MOIS

NOMBRE DES SVS

 

DEPLACES

NON DEPLACES

TOTAL

JUILLET

58

40

98

AOUT

55

41

96

SEPTEMBRE

29

39

68

OCTOBRE

77

33

110

TOTAL GENERAL

219

153

372

Prise en charge des cas Violences sexuelles pour l’année 2018

Les activités menées par SOFEPADI ont un impact  sur la vie  sociale des bénéficiaires. SOFEPADI contribue à transformer le statut des  victimes ou survivantes en actrices de changement pour le développement de leurs propres communautés par la prise en charge globale qui leurs sont offertes.

Total des cas pris en charge : 578 victimes de violences sexuelles ont été identifiees et prises en charges par la SOFEPADI pendant toute l’année 2018 au centre Karibuni wa mama : 578 dont 8 hommes ont été pris en charge au centre

717 agresseurs contre 578, montre qu’il y a eu des svs qui ont connu de viol massif

75,7% de ces agresseurs sont des civils. D’où des cas d’inceste enregistré

27,2% des cas sont agresseurs d’identité inconnue. D’où aucune espoir pour leurs victimes d’être indemnisées. Si le dossier va en justice, c’est juste une plainte contre inconnu

Une offre de soin globale accessible à toutes et tous

  • Une porte d’entrée unique pour tous les patients
  • Évite la stigmatisation des survivants et préserve leur confidentialité grâce à un circuit de prise en charge bien élaboré.
  • Respect du principe de « ne pas nuire » une seconde fois à la victime.

Population cible

  • Les survivants de violences sexuelles
  • Les femmes avec des besoins gynécologiques
  • Les personnes atteintes de IST ou nécessitant des conseils en planning familial

La prise en charge médicale

  • PEP Kit avant et après 72h
  • Soin des IST
  • Dépistage volontaire du VIH Sida
  • Planning familial

Entre 2004 et 2010, SOFEPADI a:

  • Identifié et documenté plus de 2200 cas de violences sexuelles contre les femmes et les filles.
  • Fourni une assistance médicale par référencement à 2804 survivants en collaboration avec les autorités sanitaires, une assistance juridique à plus de 1000 personnes devant les tribunaux civils et militaires (500 jugements rendus).
  • Permis la réintégration de 264 survivants dont 8 enfants nés d’un viol au sein des écoles primaires et secondaires, et des universités.
  • Plus de 1750 survivants ont été réintégrées socialement à l’aide de deux programmes (le Centre d’apprentissage des métiers et les Activités Génératrices de Revenus)   MSF/SUISSE a décidé de transférer les activités de Santé Femme et Famille et les autres activités concernant les violences liées au genre, à une organisation locale afin d’assurer aux victimes un accès au soin pour les années à venir.

 

Ce qu'on fait de mieux

Nous sommes bons à ce que nous faisons

Nous sommes ici pour aider

Le centre Medical KARIBUNI WA MAMA : Le ONE STOP CENTER qui assure le paquet complet de la prise en charge des victimes des VBG ; la Santé Sexuelle des Jeunes ainsi que des soins spécifiques pour tous.

 

Nous n'avons pas de limites pour Aider

Nous sommes ici pour aider

01

Mission

promotion et la défense des droits spécifiques des femmes et familles

02

Vision

un Congo dans lequel mères et jeunes filles ont le même accès aux droits sociaux de base que les hommes

03

Valeur

Neutralité et la Tolérance face à la multitude culturelle et ethnique de notre pays. Nous contribuons à la promotion du Respect du genre

Faites partie de quelque chose de génial

Les SVS ont bénéficié de la réinsertion socioéconomique après formation, à travers le projet financé , en vue du démarrage de leurs Activités génératrices de revenues. un grand nombre des bénéficiaires évoluent correctement

L’appropriation des actions des AGR octroyées par certaines bénéficiaires a permis à ces dernières de maintenir leur activité et ainsi évoluer.

Grâce aux kits scolaires octroyés, les élèves SVS accompagnés ont bien évolué et réussi, aucun échec jusque-là enregistré.

Appui aux centres d’Apprentissage, Si tous les Centres travaillent sérieusement, ils pourraient chaque fois nous produire des uniformes aux écoliers et élèves en cas de réinsertion scolaire.

Organiser des séances d’échange d’expériences et de réflexions entre  survivantes de violences sexuelles en vue de la détraumatisation.

Donnons aux Femmes et Filles Survivantes une Nouvelle vie

Regardez la video

Activités de la SOFEPADI au centre Medical

ENGLISH »