Kinshasa : Lukusa 55, GOMBE/ Kinshasa
+243 811982266

Ituri : Les femmes des troupes s’imprègnent du protocole de Maputo

Grace à l’appui de l’ONG internationale Ipas, la solidarité féminine pour la paix et le développement intégral continue de vulgariser le protocole de Maputo. Vingt-quatre femmes officières des FRDC et PNC ont été réunies du 1er au 2 novembre 2021 à Bunia.

Cet atelier visait d’une part de renforcer les capacités des femmes des troupes (femmes militaires, policières, et celles des services de gardiennage) sur le protocole de la charte africaine des droits de l’homme et des peuples, relatif aux droits de la femme. Et d’autre part de les engager dans la lutte contre les différentes violations dont elles sont victimes.

Déroulement…

En guise d’évaluation du niveau de connaissance en matière des lois qui protègent les droits des femmes, un pré-test a été organisé, suivi du recueil des attentes et craintes des participantes. Une scénette a été jouée pour illustrer comment les femmes des troupes subissent différentes violentions dans leurs milieux professionnels. A l’issue de cette illustration, les participantes ont formulé leurs commentaires identifiant à quel niveau elles sont violentées.

Tout au long de ces deux jours, les participantes ont reçu des connaissances fondamentales sur le protocole de Maputo. Notamment, elles ont été recyclées sur les droits des femmes, les violences basées sur le genre, et les différentes lois qui protègent les droits des femmes.

« Les droits des femmes des troupes et le protocole de Maputo, instrument protégeant nos droits, ont été au centre de nos échanges durant les ces deux jours de formation. Grace aux connaissances que nous venons d’acquérir dans ces assises, nous croyons relever les défis dans un futur proche sur les violences auxquelles nous faisons face au quotidien. », a déclaré, une des femmes des troupes, participante à la formation.

Marquant une étape importante pour la lutte contre les violences faites à l’égard des femmes des troupes, cette formation fut l’occasion pour les participantes de formuler des recommandations. Il s’agit notamment du renforcement en capacité sur les thématiques comme le leadership féminin, la résolution pacifique des conflits, le plaidoyer ainsi que sur les thématiques liées à la santé sexuelle et de la reproduction de la femme. 

ENGLISH »