Kinshasa : Lukusa 55, GOMBE/ Kinshasa
+243 811982266

Projet CERF-EBOLA, vingt APS formés du 27 au 31 Juillet à Butembo

Il s’est tenu à Butembo, du 27 au 31 juillet 2021, à l’hôtel Versailles, une formation sur la gestion et la prise en charge des cas des Violences Basées sur le Genre ainsi que les Exploitations et Abus Sexuels en faveur des Assistants Psychosociaux provenant des zones de santé de Béni, Kalunguta, Butembo, Katwa, Musienene, Biena, Mangurujipa et Vuhovi.

L’objectif était d’outiller les APS et les autorités sur la gestion et la prise en charge des cas VBG et EAS pour une bonne maîtrise des interventions et l’amélioration de la qualité des services offerts, en vue du rétablissement des survivantes des VBG et EAS dans ces zones de santé.

A l’occasion, Vingt participants composés essentiellement des Assistants psychosociaux, Agents de la Division genre et DIVAS ont été formés sur les généralités des Violences Basées sur Genre, les étapes de la gestion des cas VBG couplées des pratiques.

Les séances ont été facilitées par Monsieur JOËL KASEREKA SIVAKOWA, Psychologue clinicien au PNSM Antenne de Butembo et la Docteur MALONGI TAMBAVIRA Gertrude Médecin Staff de FEPSI Butembo.

Cette formation a été clôturée par l’introduction à l’utilisation des outils de collecte des données DATA et MAPPING facilitée par Mr DIDIER MUPITANJIA, Superviseur-Terrain de la SOFEPADI.

Dans son intervention, Monsieur Joel Kasereka Sivakowa a souligné que les APS doivent se rassurer avant la prise en charge des survivants de la maitrise des principes directeurs (la Sécurité, la confidentialité, la dignité, l’autodétermination et la non-discrimination). Pour lui, une meilleure gestion des cas repose sur une bonne évaluation. Ainsi, il a conclu son intervention en énumérant les indicateurs d’une bonne prise en charge.

 « Chers APS, nous sommes appelés à déterminer si d’autres prestataires interviennent dans la zone, à Comprendre qui est une survivante, à Inviter la survivante à dire ce qui s’est passé et pour couronner le tout, à bien l’écouter. » souligne Monsieur Joel Kasereka Sivakowa

Pour la Docteur Malongi Tabwavira Gertude, la manière dont les APS communiquent avec les survivantes de VBG ou en détresse est un détail à observer avec soin. Car selon elle, étant en situation de crise (=Guerre/ VIH/ Viol) sont fortement bouleversées, anxieuses et désorientées, vu qu’elles se sentent des fois coupables de ce qui s’est passé, ce qui se passe et ce qui se passera pendant la crise.           

« Opter au calme et à la compréhension, c’est aider les survivantes des VBG ou en détresse à se sentir plus en sécurité, mieux comprises et plus respectées. Ceci, leur donne un sentiment que l’on prend soin d’elles de façon appropriée. » indique Docteur Malongi Tabwavira Gertude, Médecin Staff de FEPSI Butembo.

Il est à noter que, cette formation rentre dans le cadre du projet CERF EBOLA exécuté par la SOFEPADI sous l’appui financier de UNFPA.

Pour le chargé du programme de la SOFEPADI, Monsieur Ngasembere Rodrigue, cette formation arrive à point nommé.

« Nous sommes rassurés que cette formation a répondu au plus grand besoin des Agents Psychosociaux des zones de santé ciblées par le projet. C’est un départ vers la prise en charge de qualité des survivantes des VBG et EAS. Grâce à l’appui financier de UNFPA, La SOFEPADI à travers ce projet, vient d’appuyer les Hôpitaux Généraux de Référence des zones ciblées par le projet en kits médicaux, parmi lesquels les Kits post-viol, des kits d’accouchement individuels en faveur des femmes enceintes les plus vulnérables. »

ENGLISH »