KINSHASA, AV LUKUSA 55, RDCONGO
+243811982266
contact@sofepadirdc.org

A l’ occasion de campagne de 16 jours d’ activisme de lutte contre les violences faites aux femmes

Solidarité Féminine Pour la Paix et le Développement Intégral

A l’ occasion de campagne de 16 jours d’ activisme de lutte contre les violences faites aux femmes

A l’ occasion de campagne de 16 jours d’ activisme de lutte contre les violences faites aux femmes, la SOFEPADI a organisé ce mardi 1ier Décembre 2020, une conférence débat sur les Violences Basées sur le Genre et l’élaboration d’un plan d’actions des plaidoyers et des actions individuelles en faveur de la masculinité positive et l’égalité de genre par les Bourgmestres et chefs de Quartiers de la Ville de Bunia. Ces derniers avaient déjà signés des actes d’engagements au cours du mois passé en faveur de la masculinité positive et l’égalité de genre au quel s’ajoute le plan d’action individuelle à mettre en œuvre en ville de Bunia. Au cours de cette activité, les participants ont identifié les différentes normes socioculturelles qui favorisent les Violences Basées sur le Genre dans leurs quartiers respectifs. De ce fait, ils ont répertorié ce qui suit : la pauvreté des parents qui favorise le mariage précoce de jeunes filles, la prolifération de maisons de tolérance qui incitent également les jeunes filles au sexe survie, etc. En suite, ils ont élaboré un plan d’actions de plaidoyer collectif et les plans d’actions individuelles en faveur de la masculinité positive et l’égalité entre le genre. C’est à ce terme que l’activité a prie fin a la satisfaction de tous. Rappelons que, cette activité entre dans le cadre des activités du projet de prévention et lutte contre les VBG : Justice, Autonomisation, Dignité des femmes et filles de l’Ituri grâce à l’ appui financier de Oxfam et UNFPA.

La SOFEPADI en collaboration avec la Voix de la Jeunesse Iturienne (VJI)

Dans le cadre de campagne 16 jours d’ activisme, la SOFEPADI en collaboration avec la Voix de la Jeunesse Iturienne (VJI) a organisé de séances de théâtres participatifs dans le Complexe Scolaire Okapi de Bunia et au site des déplacés de Tsere. Plus au moins 675 élèves et Enseignants dont 11hommes, 4 femmes, 263 garçons, 397 filles ont pris part à cette activité. 597 déplacés et habitants de Tsere dont 105 hommes, 257 femmes, 97 garçons, 138 filles ont également participé à cette séance. Les messages clés de ces activités portaient sur les mariages précoces, harcèlement sexuel et l’ Exploitation et abus sexuel. Après les séances, les spectateurs ont exprimé leurs réjouissances et promettent de s’ impliquer en dénonçant toute forme de VBG subit.

ENGLISH »