SOFEPADI-Logo

Des préjugés et vérités sur la vaccination contre la COVID-19 : 25 groupes des discussions guidées et structurées organisées par la SOFEPADI.

La Solidarité Féminine pour la Paix et le Développement a organisé 25 discussions de groupe à Goma avec l’appui financier de Rausing. Ces échanges ont réuni différentes couches sociales et se sont déroulés du 6 aout au 8 Septembre 2022. L’objectif était d’engager des discussions guidées et structurées avec les représentants des différentes couches de la population de Goma en province du Nord-Kivu, autour des préjugés et vérités sur la vaccination contre la COVID-19.

Au total, 600 personnes issues de la communauté dont 100 leaders locaux, 100 prestataires des soins, 100 Jeunes filles et garçons, 100 Motards, 100 commerçants et 100 cadres de base ont été mobilisés et ont participé aux séances de travail.

Sur le terrain, lors des discussions de groupe, différentes couches de la population ont confirmé l’hésitation autour de la vaccination contre la COVID19. Différentes opinions vis-à-vis du vaccin ont été soulevées.

Les prestataires sanitaires ont confirmé l’existence de l’hésitation vaccinale par la communauté. Selon eux, cette hésitation est perçue comme d’ordre culturel et communicationnel.

Pour les taximen moto, le vaccin contre la COVID19 est un moyen utilisé par des blancs pour exterminer en masse les noirs. Ils ont renchéri en disant que le vaccin contre la covid amène à la stérilité et réduit l’espérance de vie.

Les commerçants de la ville de Goma ont présenté des doutes sur le caractère obligatoire du vaccin. Pour eux, le vaccin est une arme biologique contre les noirs et un moyen utilisé pour inoculer des puces de contrôle des humains dont les africains.

« La prise du vaccin contre la covid peut conduire à des conséquences très néfastes dans l’organisme allant jusqu’à la mort subite », déclare une femmes vendeuse de tomate au marché Virunga à Goma.

Les groupes des jeunes ont justifié leur résistance au vaccin par le fait de n’être pas impliqués dans les sensibilisations. Ils ont avoué n’avoir rien compris de la maladie moins encore du vaccin.

Face à cette perception sur la vaccination, des actions communicationnelles sont prévues par la SOFEPADI dans le cadre du projet de Renforcement de la confiance communautaire face à la vaccination contre la COVID-19 en Province du Nord-Kivu, financé par Sigrid Rausing Trust.

Il est à noter que lors de ces différentes discussions le facilitateur appelait les participants à la vaccination tout en le précisant que le fait d’être vacciné ne signifie pas qu’il faut renoncer à toute prudence, prendre des risques et en faire prendre aux autres, notamment parce que les recherches sont toujours en cours pour déterminer jusqu’à quel point les vaccins protègent non seulement contre la maladie, mais aussi contre l’infection et la transmission.

Événements à venir

Réunion de coordination avec les points focaux

19 SEPTEMBRE, 2022

Categories

Points forts d'activité

Nouvelles

Non catégorisé

Obtenir des mises à jour

Inscrivez-vous à notre newsletter d'information pour rester au courant des nouvelles, des programmes et des façons de s'impliquer.

Adresse e-mail :

Se connecter avec nous:

ENGLISH »