188 Avenue Colonel Ebeya, Commune de la GOMBE/ Kinshasa Tél. : +243 810337354, +243 81 198 22 66, +243971413671

Des psychologues de la SOFEPADI en retraite à Goma pour une séance de mise à niveau.

Partagez

Depuis l’an 2000, la Solidarité Féminine pour la Paix et le Développement Intégral (SOFEPADI) a mise en place le volet psychosocial à son sein pour une meilleure prise en charge des survivantes et des personnes souffrant de détresses psychosociales suite aux violences basées sur le genre. Le renforcement de capacités de son personnel fait partie des principales interventions pour atteindre cet objectif.

Ainsi, Pour améliorer la qualité du service de la prise en charge psychosociale, la SOFEPADI a déployé à Goma 5 staffs psychologues venus de Beni, Bunia, Aru dans une retraite de 3 jours, du 28 au 30 Septembre 2022 aux cotés de deux experts.

« Nos psychologues sont surchargés de travail, anxieux et effrayés, mais doivent tout cacher derrière une apparence calme et détendue. Ils travaillent dans différentes zones avec des réalités différentes. Leur offrir un cadre d’échange, afin qu’ils réfléchissent ensemble sur comment continuer à fournir les soins et le soutien dont les patients ont besoin est l’idée qui nous a motivé à organiser cette activité. », a déclaré Madame Sandrine Lusamba, Coordinatrice Nationale de la SOFEPADI.

La prise en charge psychologique est très importante pour nombreuses personnes confrontées à des troubles mentaux, des problèmes comportementaux, des soucis et celles présentant des détresses psychologiques et psychosomatiques, surtout dans des régions caractérisées par des crises multiformes : guerres, assassinat…

Pour le psychologue Pascal Lodza, cette retraite de mise à niveau est une belle initiative pour évaluer le travail fait et penser aux stratégies pour garder le cap haut.

« Nous intervenons pour apporter intégralement notre assistance aux survivants des violences basées sur le genre. Ils sont nombreux, ils viennent de partout avec différents problèmes. Cette retraite est un véritable cadre de partage d’expérience et de mise à niveau, étant donné que nous travaillons dans différentes zones.  Ce dont nous remercions la SOFEPADI pour cette initiative. Nous promettons maintenir le cap haut », témoigne Monsieur Pascal Lodza, Psychologue au sein de la SOFEPADI.

Au sortir de cette retraite, les stratégies de la prise en charge psychosociale des survivants de VBG et de Self-care des Agents ont été élaborées, les difficultés rencontrées par les psychologues venant des différents bureaux ont été relevées et leurs pistes de solution proposées. En fin, les outils de la prise en charge psychosociales des cas VBG et d’autres patients présentant les problèmes psychosociaux ont été révisés et partagés après une harmonisation des vues des psychologues.

La promotion de la santé mentale passe par des actions tendant à créer des conditions de vie et un environnement favorable et permettent d’adopter et de conserver un mode de vie sain. Grâce à son volet psychosocial, la Sofepadi grâce ravive le sourire de plus d’un survivant en République Démocratique du Congo, cela depuis 22 ans.