SOFEPADI-Logo

Ituri : Lancement du projet de renforcement de l’accès aux services de prise en charge multisectoriels des survivants de VBG.

La Solidarité Féminine pour la Paix et le Développement Intégral a procédé le 4 mai dernier au lancement du projet de renforcement de l’accès aux services de prise en charge multisectoriels des survivants de Violences Basées sur le Genre dans les zones de santé de Bunia et Rwampara dans la Province de l’Ituri. Ce projet appuyé par le Fond Humanitaire RDC vise à atténuer les conséquences de VBG, à travers l’amélioration de l’offre de services multisectoriels des survivantes et personnes affectées par les conflits armés dans les zones de santé de de Bunia et Rwampara en Ituri.

Selon le responsable de ce projet au sein de la SOFEPADI, Monsieur Dieu merci Lisongomi, ce projet sera exécuté pendant 12 mois, une occasion pour son organisation d’assurer ce qui suit :

  • La prise charge et l’appui psychosocial et psychologique aux survivants des VBG à travers les espaces sûrs, les activités de groupe et de prise en charge individuelle ou personnalisée ;

  • La prise en charge médicale y compris des cas dans les 72 heures, le soutien psychosocial et l’assistance légale gratuite notamment la gestion de cas au profit d’au moins 1450 survivantes de violences basées sur le genre ;

  • L’aménagement et les équipements 10 espaces d’écoute sécurisée et confidentielle au sein de centres de santé ;

  •  L’appui de la prise en charge médicale aux survivants de VBG dans les 10 centres de santé ciblées y compris dans les 72h00 par un personnel formé sur la gestion clinique de cas de viol ;

  • L’aménagement et la dotation en matériels de fonctionnement, d’activités récréatives et de protection contre la Covid -19 dans les espaces sûrs ;

  • L’accompagnement juridique et judiciaire de 80 survivantes de VBG ;

  • La formation des 40 prestataires de services (acteurs de réponse VBG) sur la gestion de cas VBG,

  • Le soutien psychosocial des survivants de VBG ;

  • La formation des 20 policiers et 15 para juristes sur la prise en charge juridique et judiciaire de survivantes des VBG et le référencement des survivant vers les services ;

  • L’organisation des 30 audits de sécurité de femmes et filles PDIs au sein de sites, centres collectifs, familles d’accueil dans les aires de santé ciblées ;

  • L’appui à l’organisation des campagnes de sensibilisation sur les services VBG disponibles, les concepts clés VBG, la vulgarisation de la ligne verte et les messages clés sur les mesures barrières contre le Covid-19 à travers les activités communautaires ;

  • La mobilisation des leaders communautaires dans la prévention et le renforcement des mécanismes communautaires de protection contre les VBG ;

  • La distribution de 2500 kits de dignité aux survivantes, aux femmes et filles à risque de VBG dans les 10 aires de santé ciblées (5 à Bunia et 5 à Rwampara) dans les points de prestation de services et au cours des activités de sensibilisation dans les sites et centres collectifs des PDI ;

  • La formation du personnel d’exécution du projet, des partenaires communautaires travaillant dans les zones de santé du projet ainsi que des acteurs humanitaires sur la PSEA-HS/ code de conduite et sur les directives IASC/normes minimales en matière de VBG/PSEA ;

  •  Le renforcement des mécanismes de coordination et de collecte de données VBG/EAS (orientation/formation sur la data mapping, les outils de collecte de données) ;

  • La formation des 30 membres des CBCM sur la mise en place des mécanismes de plainte, le rapportage surs et confidentielle et l’orientation des cas de EAS vers les services de prise en charge ;

  • La formation des 30 prestataires de soins de santé sur le protocole national révisé de prise en charge médicale de survivants de viol ;

  • La formation des 20 agents psychosociaux formés sur la gestion de cas VBG, l’appui psychosocial et la gestion des outils ;

  • L’organisation des audits de sécuritaire dans les zones d’intervention et particulièrement dans les sites de PDI ;

  • La mise en place du circuit de référencement.

Il sied de signaler que, 4759 personnes bénéficieront directement des services intégrés y compris les personnes vivant avec handicap dans 10 centres de santé ciblés par le projet dans les zones de santé de Rwampara et Bunia. Ces personnes seront sensibilisées sur l’offre de services disponibles pour les cas de VBG/EAS, sur les activités de réduction de risques des VBG/EAS ainsi que sur la lutte contre la Covid-19.

Événements à venir

Réunion de coordination avec les points focaux

19 SEPTEMBRE, 2022

Categories

Points forts d'activité

Nouvelles

Non catégorisé

Obtenir des mises à jour

Inscrivez-vous à notre newsletter d'information pour rester au courant des nouvelles, des programmes et des façons de s'impliquer.

Adresse e-mail :

Se connecter avec nous:

ENGLISH »