SOFEPADI-Logo

Kinshasa : Soutien et réintégration socio-économique et scolaire.

Dans la continuité du projet « Justice Autonomisation et Dignité de la jeune fille » que la SOFEPADI met en œuvre avec l’appui financier de UNFPA depuis 2019 à Kinshasa, 10 femmes survivantes de VBG, parents ou tuteurs des survivantes ont reçu le financement pour les activités génératrices de revenus (AGR) en vue de leur réinsertion socioéconomique.Les enfants orphelins de l’orphelinat « la compassion » ont bénéficié des kits scolaires pour l’année 2022-2023. Les frais scolaires des Six filles parmi eux ont été soldé.

La réinsertion Socioéconomique

Nous sommes partis de l’hypothèse selon laquelle : plus une femme est autonome, moins elle est violentée ; plus elle sait se prendre en charge, plus le risque d’être victime d’une quelconque violence diminue.

Ainsi, une visite terrain dans les différentes communes de la ville de Kinshasa (Lingwala, Limete, Kinshasa, Bumbu, Kisenso Et Masina) aux sièges des 10 femmes survivantes des violences basées sur le genre a eu lieu. L’objectif était d’inspecter les lieux où chaque survivante pense entreprendre son AGR et ensuite leurs remettre les enveloppes.  C’était après d’identifier des bénéficiaires, leur renforcement des connaissances dans la gestion d’une AGR, et l’appréciation des types d’AGR que chaque bénéficiaire compte mettre en œuvre.

Ainsi donc, après l’écoute de chaque femme survivante sur l’activité à entreprendre et les orientations fournies par SOFEPADI pour la bonne gestion des AGR, une somme de 250 dollars a été remise à chaque femme survivante pour entreprendre ou renforcer une activité déjà entreprise.

Elles n’ont mâché pas les mots, elles ont témoigné leur gratitude…

Je tiens vraiment à remercier la SOFEPADI et son partenaire UNFPA de l’appui financier pour entreprendre une activité génératrice de revenu. Mais aussi, pour le support moral que j’avais eu pendant le moment difficile que j’ai traversé. C’est depuis 2012 que je suis ici à Kinshasa en provenance du Nord-Kivu. Là-bas, j’ai été violée à deux reprises en présence de mes enfants et de mon mari par un groupe d’hommes armés. La première fois en 2000 et la deuxième fois en 2012. Dès lors, ma santé s’est détériorée jour après jour. Je n’avais bénéficié d’aucune prise en charge. Je bénis le jour où Dr Christian qui travaille en collaboration avec Dr Anaclé point focal du CICM Ndjili qui prend en charge les cas des VBG. C’est lui qui m’avait orienté chez SOFEPADI. Voilà, une fois en contact avec SOFEPADI, j’ai bénéficié d’une prise en charge psychologique, médicale et aujourd’hui socioéconomique. Je témoigne de la gratitude pour ma guérison totale… Moralement je me sens équilibrée, les infections qui me dérangeaient ont disparu et là je me vois autonome et capable de nourrir et de scolariser mes six enfants grâce à l’activité que je vais entreprendre. Vous avez agi de façon très professionnelle et je vous en remercie. », nous raconte une des bénéficiaires.

La violence au sein de la famille constitue la forme la plus répandue de violence à l’égard des femmes. Elle touche toutes les cultures, toutes les classes sociales, tous les niveaux d’instruction, les revenus et les âges. Parmi des bénéficiaires du projet, Madame Nzuzi (Nom anonyme pour raison de confidentialité), survivante de la violence domestique a également témoigné.

 « Mon cœur est rempli de joie aujourhui pour les bienfaits que la SOFEPADI grâce à UNFPA vient de faire dans ma vie. Mon histoire va devoir changer. Victime des coups de la part de mon mari malgré mon état. Que je sois enceinte ou pas, malade ou en bonne santé. Je ne disais mot et je n’avais pas où aller après 5 ans de mariage avec 2 enfants.  Face à cette situation je me retrouvais au bout de la vie jusqu’à ce que mon chemin croise celui des RECO qui m’ont demandé de passer au bureau de la SOFEPADI pour une discussion. De là, j’avais exposé le besoin de soins médicaux et d’appui financier pour l’entrepreneuriat. J’ai été conduite au CICM Njili pour une prise en charge médicale. J’avais bénéficié des soins appropriés. Jusque-là, je suis témoin du changement de l’attitude mon mari. Il a changé quand il a eu vent de ma prise en charge médicale. Il ne me frappe plus comme avant. Je crois que grâce à cet appui, étant stable financièrement il aura une attitude différente. J’ai aussi à être informée de mes droits, s’il frappe encore, je dénoncerai sans hésiter. Je m’identifie déjà à une femme autonome et digne. »

Il y a plusieurs histoires qui font couler de larmes mais qui ont changé grâce à l’appui du projet « Justice Autonomisation et dignité de la jeune fille. ». Un véritable changement de la donne.

La réinsertion scolaire

Au-delà de la réinsertion socioéconomique, des enfants orphelins de l’orphelinat « la compassion » ont bénéficié des kits scolaires pour l’année 2022-2023. Les frais scolaires des Six filles parmi eux ont été soldées. A l’occasion le gestionnaire de l’orphelinat, Monsieur Paul, a trouvé des mots pour présenter ses remerciements pour la collaboration qui a commencé depuis l’année passée.

« Nous remercions la SOFEPADI et UNFPA pour cette générosité. Les filles de notre orphelinat ont étudié et ont réussi, trois d’entre elles ont obtenu leurs diplômes d’état cette année.  Le geste posé change des choses chez nous ! Ensemble nous serons fières du devenir de ces enfants, avenir de notre pays. Que Dieu vous bénisse. », témoigne Monsieur Paul, gestionnaire de l’orphelinat la COMPASION.

Il est à noter que la SOFEPADI a félicité les survivantes pour leur courage et persévérance à recouvrer la guérison. Il les a exhortées à utiliser ce fonds AGR à bon escient. Aux élèves, des mots de félicitations pour l’année écoulée et d’encouragements pour la rentrée de classe ont été dits par Madame Viviane, Animatrice chez SOFEPADI.

« Nous félicitons pour l’année épuisée tout en vous souhaitant une bonne rentrée des classes. Chers amis, la vie scolaire ce n’est pas forcément la galère. Alors ayez comme amis ces trois mots clés : Motivation, investissement, et sérieux dans chaque matière. Nous sommes en attente des bons points. », dit Madame Viviane, Animatrice chez SOFEPADI.

Événements à venir

Réunion de coordination avec les points focaux

19 SEPTEMBRE, 2022

Categories

Points forts d'activité

Nouvelles

Non catégorisé

Obtenir des mises à jour

Inscrivez-vous à notre newsletter d'information pour rester au courant des nouvelles, des programmes et des façons de s'impliquer.

Adresse e-mail :

Se connecter avec nous:

ENGLISH »