188 Avenue Colonel Ebeya, Commune de la GOMBE/ Kinshasa Tél. : +243 810337354, +243 81 198 22 66, +243971413671

Lancement à ARU par l’ONG « SOFEPADI » du HPP 2022.

Le HPP 2022 a été lancé en territoire d’Aru par l’Administrateur Policier du territoire. Il s’agit d’un projet d’appui au relèvement des survivantes des violences sexuelles. Ce projet est exécuté par la solidarité féminine pour la paix et le développement Integral dans la zone de santé d’ADI en chefferie de Kakwa avec l’appui financier de Trocaire.

Nous sommes en territoire d’ARU. Ici, est observée une forte présence des réfugiés sud-soudanais, et rapatriés Congolais, suite aux conflits au Sud Soudan. Un bon nombre de ces réfugiés vivent dans les familles d’accueil dans la chefferie des KAKWA où le projet HPP est exécuté par la SOFEPADI depuis 2016. Le territoire d’Aru est situé dans la province de l’Ituri, une des 26 provinces en RDC qui a été fragilisée par les guerres inter ethniques de 1999 à 2004.

Dans cette partie de la république, quelques pratiques de dépravation des mœurs à savoir le phénomène soirée (célébration faite chaque dimanche, les jours de fête ou fériés, par les jeunes filles comme garçons tout en passant toute la nuit en dehors des toits familiaux en consommant des boissons fortement alcoolisées), favorise la commission des violences sexuelles.

Les dommages causés par les violences sexuelles ont des répercussions sur la santé physique et mentale des survivantes. Ces dernières sont souvent rejetées par leurs partenaires, leurs familles voire leurs communautés. Elles sont souvent stigmatisées, humiliées et la responsabilité de l’agression leur en est souvent attribuée. Elles courent le risque d’avoir une grossesse non désirée, de contracter les IST, VIH SIDA, hépatite B ou même le tétanos.

De nombreuses survivantes de viol n’ont pas seulement besoin de soins médicaux mais aussi d’une assistance psychologique, juridique et judiciaire, de la réinsertion économique ou scolaire.

Considérant les besoins toujours croissants en matière de réponses aux VSBG en Ituri, ce programme se propose de pouvoir combler les gaps observés lors des projets HPP passés et vise à offrir les services de prise en charge holistique aux survivantes de viols et violences basées sur le genre. Ainsi, il compte assurer :

  • La prise en charge médicale et psychosociale de 160 survivants des VSBG dans les zones ciblées par ce projet ;
  • L’appui à la réinsertion socio-économique de 45 survivantes de violences sexuelles et basées sur le genre et l’appui de 15 survivantes pour la réinsertion scolaire ;
  • L’accompagnement juridique et judiciaire d’au moins 20 cas/dossiers des survivants des violences sexuelles et basées sur le genre ;
  • La proximité permanente vis-à-vis des survivantes, question de leur obtenir un appui au regard de certains incidents qui nécessitent une intervention, surtout dans certaines zones où l’insécurité est encore permanente compte tenu de la croissance des problèmes liés à la protection et qui exigent l’implication des autorités à tous les niveaux.

Ainsi, il sera question de :

  • Mettre en place/Redynamiser les comités de protection dans les localités de Adi avec les membres des communautés en vue de rapporter sur les incidents de protection et le référencement des cas de SGBV ;
  • Appuyer les monitorings des incidents de protections par les points focaux ;
  • Sensibiliser les femmes, les hommes, les filles et les garçons sur les conséquences de violences sexuelles et les services spécialisés de protection et lutte contre les VGB (violences basées sur le genre) Chefferie de Kakwa ;
  • Organiser des réunions mensuelles des membres des comités de protection pour l’analyse et la validation des incidents de protection collectés ;
  • Sensibiliser la communauté à travers la radio locale sur les SGBV ;
  • Renforcer en capacités les APS et points focaux de chaque zone sur les éléments de base de référencement et psycho social (accueils et orientation) ;
  • Recycler les prestataires médicaux des structures médicales ciblées (médecins, infirmiers et laborantins) sur le protocole national de prise en charge des survivants des SGBV ;
  • Offrir la prise en charge psychologique et médicale aux victimes des violences sexuelles ;
  • Assurer un accompagnement juridique et judicaire aux victimes des violences sexuelles ;
  • Assurer la réinsertion socioéconomique et/ou scolaire des victimes des violences sexuelles ;
  • Appuyer 5 structures médicales ciblées par le projet en KITS PEP ;
  • Assurer la Prise en charge des frais médicaux supplémentaires des cas SGBV de plus de 72 heures aux structures sanitaires ciblées ;
  • Assurer le Self care des APS ET Psychologues.

Il sied de signaler que grâce à l’appui financier de TROCAIRE, la SOFEPADI s’attend à soulager un tant soit peu les souffrances des personnes vulnérables et particulièrement des femmes et autres victimes d’atrocités commises dans le territoire d’Aru. D’autres partenaires offriront aussi leurs   expertises pour que les objectifs assignés à ce projet soient atteints

Événements à venir

Réunion de coordination avec les points focaux

19 SEPTEMBRE, 2022

Categories

Points forts d'activité

Nouvelles

Non catégorisé

Obtenir des mises à jour

Inscrivez-vous à notre newsletter d'information pour rester au courant des nouvelles, des programmes et des façons de s'impliquer.

Adresse e-mail :

Se connecter avec nous: