188 Avenue Colonel Ebeya, Commune de la GOMBE/ Kinshasa Tél. : +243 810337354, +243 81 198 22 66, +243971413671

Nord-Kivu : 20 000 personnes atteintes par la campagne de sensibilisation pour prévenir les violences basées sur le genre.

Partagez

Depuis le début de la campagne des 16 jours d’activisme, une campagne mondiale, la Solidarité Féminine pour la Paix et le Développement Intégral (SOFEPADI) et des organisations à base communautaire ont atteint plus de 20 000 personnes avec des informations de prévention contre les violences basées sur le genre, les abus et les exploitations sexuels dans les zones de santé de Nyiragongo, Kirotshe, Kayna, Beni, Vuhovi et Kalunguta dans le Nord-Kivu en République Démocratique du Congo. Ces activités ont connu l’appui financier du Fonds d’affectation spéciale de l’ONU.

Ces activités de la campagne incluent les visites à domicile par des animateurs communautaires, des échanges ciblés, les caravanes motorisées dans différents centres collectifs des personnes déplacées de guerres, des sensibilisations auprès de personnes particulièrement vulnérables, et la mobilisation des églises, des écoles et des dirigeants communautaires.

Cette campagne a consisté d’une part à organiser des sessions de dialogue avec différentes couches de la communauté inclus les déplacés internes sur différentes thématiques relatives aux droits de la femme, aux notions des VBG/EAS, à la prise en charge holistique, au circuit de référencement des cas des VBG/EAS ainsi que les mécanismes de dénonciation. D’autre part, par l’entremise de six organisations à base communautaire, des marches transversales ont été organisées le long des artères principaux, ciblant certains points chauds et invitant la population à s’engager fermement dans la lutte contre les VBG/EAS faites à l’égard des femmes et jeunes filles, dans les différentes zones de santé couvertes par le projet mis en œuvre par la SOFEPADI.

« Le contexte d’extrême vulnérabilité des populations déplacées de guerre et de dépendance à l’assistance les expose aux différentes formes des violences basées sur le genre, des abus et exploitations sexuels. Nous avons trouvé opportun d’aller vers ces personnes en marge de la campagne des 16 jours d’activisme, les informés sur ces thématiques, dans le but est de promouvoir un environnement sain dans la communauté et dans différents centres collectifs. », a déclaré le Mr. Michael Kamana, Mobilisateur communautaire au sein de la SOFEPADI

La sensibilisation au sein de la communautaire a servi d’un pilier important de la campagne de lutte contre les violences faites à l’égard des femmes et filles. La stratégie de cette campagne vise à fournir des informations aux communautés sur les violences basées sur le genre, les abus et exploitations sexuels, le circuit de référencement, la prise en charge gratuite et la dénonciation des cas.

À ce jour, la SOFEPADI appui 18 airs de santé au Nord-Kivu (Musenda, Rusayo, Munigi, Kibati, Mulinde, Buhoyo, Vuhovi, Kabasha, Mabuku, Kalunguta, Kamandi Gîte, Malepe, Mandrantele, Mukulya, Kikuvo), dans six zones de santé.

Six organisations à base communautaire travaillent sous supervision du mobilisateur communautaire de la SOFEPADI pour aider à assurer un niveau considérable de pénétration de l’information au sein de la communauté et ainsi arriver à prévenir et à la fois, répondre à ce fléau.

Il sied de signaler que ces activités ont été réalisées dans le cadre du projet d’amélioration de l’accès des femmes et filles déplacées internes aux services de prise en charge multisectorielle des survivantes des violences basées sur le genre dans les zones d’accueil et de retour au Nord Kivu mise en œuvre par la SOFEPADI avec l’appui financier du fonds d’affectation spéciale de l’ONU.

Articles...

Communiqué de presse

Chers amis de la presse, Nous voici par le présent communiqué venir pour vous présenter le travail qu’à réaliser la Solidarité Féminine pour la Paix et le Développement Intégral au

Lire plus»