Kinshasa : Lukusa 55, GOMBE/ Kinshasa
+243 811982266

Pour la mise en place des stratégies de vulgarisation du protocole de Maputo à Kinshasa, la SOFEPADI tient une séance de travail.

Pour la mise en place des stratégies de vulgarisation du protocole de Maputo à Kinshasa, la SOFEPADI tient une séance de travail.

La solidarité Féminine pour la Paix et le Développement Intégral (SOFEPADI) a tenu, le 12 mai 2022 à Kinshasa, une séance de travail avec les organisations de la société civile points focaux, afin de mettre en place des stratégies d’intervention dans le cadre du projet Makoki Ya Mwasi appuyé par IPAS. Le but est d’activer les activités de vulgarisation du protocole de Maputo à Kinshasa.

Ont pris part à la séance, 16 responsables des huit organisations de la société civile. Occasion pour eux de partager leurs expériences, d’identifier les groupes communautaires à sensibiliser, de planifier et de repartir les séances de sensibilisations en vue d’atteindre les couches réticentes aux mécanismes du Protocoles de Maputo.

Lors de cette séance de travail, la facilitatrice a éclairé les participants sur le fondement du protocole de Maputo, le processus de ratification, son importance et sa situation en RDC.

Il est important de relever que le Protocole de Maputo est le tout premier traité à reconnaître l’avortement dans certaines conditions comme un droit humain des femmes dont elles devraient jouir, sans restriction ni crainte de poursuites judiciaires. Ainsi, notre mission entant qu’organisation de la civile présente ici, est d’informer la société kinoise sur l’historique dudit protocole, son contenu mais aussi son importance pour la promotion des droits des femmes en générale et des droits à la santé sexuelle et reproductive en particulier. déclare Madame Vanessa Mwika de si jeunesse savait et facilitatrice de la séance.

Des travaux de groupe ont eu lieu. Les participants ont répondu aux différentes questions sur les stratégies d’intervention pour la mise œuvre des activités sur terrain pour la vulgarisation du Protocole de Maputo.

Madame Marie Claire de l’organisation Femmes Solidaires pour le Développement, et participante à la séance dit être éclairée sur les avantages que renferme le protocole de Maputo.

Je remercie la SOFEPADI pour l’organisation de cette séance de travail. Je me sens outillée et prête pour la vulgarisation du protocole de Maputo dans son intégralité. Grâce à cette activité je suis éclairée sur certains avantages et certaines valeurs que renferme le protocole de Maputo hormis celle de l’article 14. Je viens de comprendre qu’il y a tant d’autres articles qui protègent et défendent également les droits des femmes en matière de la santé sexuelle et reproductive, ce qui nous semble très intéressant et motivant, souligne Madame Marie Claire.

Partagez cet article :

Vous pourriez aussi aimer

ENGLISH »