188 Avenue Colonel Ebeya, Commune de la GOMBE/ Kinshasa Tél. : +243 810337354, +243 81 198 22 66, +243971413671

Présentation et validation de la proposition de loi sur les violences basées sur le genre.

Partagez

Avec l’appui financier de MADRE, la Solidarité Féminine pour la Paix et le Développement Intégral (SOFEPADI), en collaboration avec le bureau de la conseillère spéciale du Chef de l’État en matière de la jeunesse et lutte contre les violences basées sur le genre (VBG), a organisé du 20 au 21 octobre à « Safari Beach » dans la commune de N’Sele, un atelier de présentation et de validation de la proposition de loi sur les violences basées sur le Genre en RDC.

Pendant deux jours aux cotés des députés nationaux, ils ont réfléchi sur l’harmonisation, la présentation, la validation d’une proposition de loi qui une fois adoptée à l’assemblée nationale aura permettre de réprimer ces violences et surtout prendre en charge les survivants.

Ces travaux ont porté essentiellement sur les dispositions générales, la répression de violences basées sur le genre, la prévention des VBG, la prise en charge des survivantes, les dispositions abrogatoires et finale, ainsi que la loi de procédure.

Une proposition désormais harmonisé et validé par les quatre commissions, notamment la commission des droits de l’homme de l’assemble nationale, la commission genre et famille, la commission politique, administrative et juridique ainsi que la commission sociale.

Le député national Simon Pierre Moligi, s’est dit satisfait de l’harmonisation et de la validation de cette proposition de loi par les quatre commissions de l’Assemblée nationale.

« Le travail que nous faisons maintenant, c’est la validation des textes qui a été harmonisé entre plusieurs organisations de la société civile, préoccupées par cette situation des violences. Aujourd’hui nous sommes contents d’avoir un texte harmonisé, que nous essayons de valider entre quatre commissions », signale député national Simon Pierre Moligi

A lui d’ajouté que ladite proposition sera déposée à l’Assemblée nationale afin de doter le gouvernement d’un outil qui va lui permettre de promouvoir les droits humains et lutter efficacement contre les VBG.

De son coté, Madame Julienne Lusenge, Présidente du conseil d’Administration de la SOFEPADI a indiqué que sa structure a pu aborder cette question afin d’éveiller la conscience de la population autour de la question des violences basées sur le genre.

 « Voyant ce qui se passe dans les foyers, et en regardant l’arsenal juridique de la RDC, nous n’avons pas vu une loi qui règlemente les relations dans les ménages, dans les foyers. Voilà comment nous avons commencé à faire des enquêtes, et par la suite lancé la campagne pour soulever la question ainsi éveiller la conscience de la population sur cette situation. »

Cette activité organisée à l’intention des députés nationaux, des représentants des organisations de la société civile ainsi que des membres de l’administration du ministère du Genre, famille et enfant, avait pour objectif d’engager activement les députés nationaux dans le processus d’adoption, de présentation et du vote de la proposition de loi au Parlement.

Il est à noter que la suite de ce processus sera portée par le Ministre de la Justice sous le leadership du Président de la République Démocratique du Congo, Son Excellence Monsieur Félix-Antoine TSHISEKEDI TSHILOMBO.